Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Syndrome canal carpien, douleurs poignets et mains, symptômes soulagées au Cabinet d'Ostéopathie à Argenteuil (95)

Syndrome canal carpien, douleurs poignets et mains, symptômes soulagées au Cabinet d'Ostéopathie à Argenteuil (95)

Le 14 mai 2015
Syndrome canal carpien, douleurs poignets et mains, symptômes soulagées au Cabinet d'Ostéopathie à Argenteuil (95)Syndrome canal carpien, douleurs poignets et mains, symptômes soulagées au Cabinet d'Ostéopathie à Argenteuil (95)
Le Syndrome correspond à la souffrance du nerf médian lors de son passage dans le canal carpien, situé au niveau de la paume de la main. Cette région, très souvent sollicitée dans les activités du quotidien, peut être à l'origine de douleurs handicapantes

Mlle Cécile GUY, Ostéopathe, vous reçoit dans son cabinet à Argenteuil pour soulager les douleurs du tunnel carpien en quelques séances. Le canal carpien est une zone étroite au niveau du poignet par laquelle passent tous les tendons musculaires qui permettent de plier les doigts. Ces muscles partent du coude et vont jusqu'au bout des doigts, accompagnés par le "nerf médian". L'inflammation de la gaine des muscles fléchisseurs crée une enflure (un "œdème") qui comprime le passage du "nerf médian", responsable de la douleur. Les symptômes résultant peuvent être traités et soulagés par les techniques ostéopathiques. 

L'inflammation se produit suite à des gestes répétitifs, crispations, vibrations importantes... Le Syndrome peut également provenir d'anomalies des os du poignet, des modifications hormonales chez la femme, de la dialyse rénale, d'hypothyroïdie ou encore de l'obésité.

 

Comment ce caractérise la douleur ?

Dans les premiers temps des fourmillements apparaissent progressivement au niveau des doigts (ils commencent généralement au niveau des doigts du milieu de la main) surtout la nuit ou bien lors d'activités sportives intenses. La douleur remonte parfois vers le coude et l'épaule, entraînant des faiblesses musculaires ; la personne se sent alors maladroite et ne parvient plus à tenir une carafe ou une casserole.

Rapidement, la douleur apparaît lors de gestes de la vie courante tels que téléphoner, tenir un livre, jouer aux jeux vidéo, taper sur le clavier ou tenir une souris d'ordinateur...

 

Quels sont les différents traitements qui existent ?

Les médicaments proposés, souvent sous forme d'infiltration, apportent un soulagement momentané mais ils n'ont pas vraiment démontré leur efficacité. Au surplus, ils comportent des effets secondaires importants.

Le traitement chirurgical permet de libérer le nerf médian des structures qui le compriment et donne de très bons résultats quand la douleur devient trop insupportable. Cependant, à la reprise du quotidien, la douleur peut parfois revenir.

Le traitement ostéopathique, qui utilise des techniques de décompressions du canal carpien et des techniques articulatoires du poignet, permet très largement de soulager les douleurs du nerf et de rendre la souplesse au poignet

Il constitue un traitement préventif et permet parfois d'éviter de recourir à la chirurgie.

L'ostéopathie apporte également un complément tout à fait intéressant s’il y a eu traitement chirurgical, en améliorant le quotidien des patients et en aidant à éviter le retour de la douleur. 
En effet, le traitement ostéopathique contribue à améliorer l'élasticité articulaire du poignet mais aussi du coude, de l'épaule, du thorax et des cervicales et à diminuer les contractions musculaires néfastes en évacuant les tensions au niveau des muscles.

La compression douleureuse du nerf median dans le canal carpien pourrait être le résultat d'une chaine de tensions qui peuvent provenir de la tête comme du bassin.
Le rôle de l’ostéopathe est de comprendre d’où pourrait provenir la « première » tension à laquelle le corps réussit à s’adapter en changeant légèrement sa posture, mais par réaction en chaine adaptative cette modification se traduit par une douleur généralement au niveau des extrémités, zones plus fragiles.

C’est pourquoi, par exemple dans le cas d’inégalité de longueur des jambes, même de quelques millimètres, le bassin s’incline plus d’un coté entrainant une tension permanente du muscle grand dorsal. Ce grand muscle est inséré sur le bassin (au niveau de la crête iliaque) et remonte jusqu’au bras (dans la gouttière humérale). La tension se répercute alors au niveau de l’épaule ainsi que du coude d’où partent notamment les muscles fléchisseurs des doigts qui passent dans le canal carpien.


Mlle Cécile GUY, Ostéopathe vous propose une prise en charge global afin de rechercher l'origine de la souffrance du poignet et d'éviter les récidives.