Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L'oignon du pied, appelé également Hallux Valgus traité en Ostéopathie à Argenteuil

L'oignon du pied, appelé également Hallux Valgus traité en Ostéopathie à Argenteuil

Le 29 avril 2015
L'oignon du pied, appelé également Hallux Valgus traité en Ostéopathie à ArgenteuilL'oignon du pied, appelé également Hallux Valgus traité en Ostéopathie à ArgenteuilL'oignon du pied, appelé également Hallux Valgus traité en Ostéopathie à Argenteuil
L'orteil déformé en Hallux valgus, appelé communément oignon du pied, est fréquemment observé par les ostéopathes chez les patients se plaignant notamment de douleurs musculaires ou de mal de dos.

La déformation du gros orteil (appelé hallux) est à l'origine de tensions musculaires remontant le long des jambes et provoquent des douleurs au niveau des genou, des hanches ou encore des lombaire et du haut du dos par modifications de la posture corporelle et amenant les patients à consulter en ostéopathie. Mlle Cécile GUY, ostéopathe et posturologue consultant à son cabinet de Argenteuil ; propose une étude approfondie de votre posture, des alternatives pour réduire la formation d'oignon sur les orteils et surtout soulager les douleurs projetées vers vos genou et votre dos le plus souvent.

L'hallux valgus est une déviation anormale du gros orteil vers le deuxième orteil, entrainant une saillie osseuse qui correspond à "l'oignon".
Dans 70% des cas, le défaut d'alignement évolue progressivement au cours des années à cause des chaussures trop étroites, trop pointues, trop petites ou encore trop rigides favorisant les déformations et les pathologies douloureuse de l'avant pied. Les 30% restant sont d'origine génétique et transmis généralement par les femmes où la déformation apparaît qu'après 40-50ans.

Le déplacement latéral de la première phalange entraine une modification de l'axe de traction musculaire et donc des dérèglements anatomiques :

- Les muscles fléchisseurs et extenseurs n'exercent plus une force axiale sur l'articulation métacarpo-phalangienne mais une force excentrée qui accélère la déformation. Au cours du temps, l'appui sur le gros orteils est douloureux et donc c'est les autres orteils qui prennent le relais entrainant une sollicitation exessive des flechisseurs des orteils pour la propulsion du pied. Ils finissenent pas ce rétracter en prendre la forme "d'orteil en griffe".

- Les muscles abducteurs de l'orteil allant du talon, passant sur le coté interne du pied jusqu'à la base de la phalange de l'hallux sont étirés au cours du temps. Cette traction permanente leur fait perdre l’élasticité et la réactivité contractile nécessaire à l’adaptation du pied au sol. Ils ne jouent alors plus leur rôle d’amortisseur répartissant les forces qui s’exercent sur la voute plantaire et celle-ci s’affaisse, entrainant la formation d'un pied plat.

 

- à l’inverse, les muscles adducteurs de l'hallux dont les trois faisceaux relient le gros orteil au centre du pied et aux autres orteils, sont continuellement rétractés et entrainent l’hallux dans sa déviation en direction des autres orteils. Leurs contractions permanentes associées à un raccourcissement de leurs insertions entrainent la formation de calcifications musculaires douloureuses. 

- le nerf plantaire médial, correspondant à la prolongation du nerf sciatique, innerve les muscles de la plante du pied et se retrouve comprimé lors de son passage entre les adducteurs et abducteurs de l'hallux, responsable des sensations de douleurs irradiants la voute plantaire et remontant dans le mollet, le long de la cuisse et arrivant au bas du dos.

 

Quel rôle important à le gros orteil, lors de la marche ?

L’hallux est le siège de la propulsion lors de la marche ou de la course. Sa déviation déplace alors les centres de pression du pied et par conséquent le centre de gravité du corps. Ainsi le changement de la posture global modifie la répartission du poids du corps inégalement sur les articulations, entrainant notamment pendant les phases d’appui puis de propulsion de la marche, une surcharge sur la tête du premier métatarsien et l'apparition de douleurs articulaires et musculaires.

 

La marche est découpée en 3 phases distinctes :

  • La phase d’amortissement lorsque le talon rentre en contact avec le sol.
  • La phase d’appui où le pied est en contact total avec le sol
  • La phase de propulsion permise par les orteils

 

Le travail ostéopathique consiste en plusieurs étapes : 

 - Détente musculaire pour éliminer la chaine de tensions musculaires douloureuse allant généralement de l'orteil au bassin et provoquant des sensation de crampes ou de fatigue musculaire notamment de la voute plantaire, du mollet et des fessiers.

- Décompressions articulaires permettant de diminuer les douleurs inflammatoires pulsantes ressenties souvent la nuit (Bursite) et ralentir la déformation de l'orteil.

- Modification de la répartition des appuis et réinitialisation du centre de gravité grâce à l'étude de la posture globale du corps permettant ainsi de diminuer la surcharge sur l'hallux.

Le traitement ostéopathique permet de soulager et ralentir l'évolution de la déformation.
Il peut s'accompagner d'un suivi podologique grâce à la fabrication d'orthèse en silicone sur mesure permettant une contention permanante pour réaxer l'orteil, soulager la pression sur l'oignon et les autres appuis douloureux. L'épaisseur de l'orthese permet également d'améliorer la force du flechisseur de l'hallux et de faciliter la phase de propulsion lors la marche.

 

Le recours à la chirurgie permet de rétablir l'axe de l'orteil et donc est préconisé en cas de déformation majeur mais ne corrige pas les modifications posturales et les tensions musculaires qui se sont inscrites dans le temps et donc ne protège pas contre les récidives.

Se chausser devient de plus en plus difficile, les douleurs dorsales se ressentent au quotidien  et les mauvais appuis entraine des entorses à répétitions...  

Mlle Cécile GUY, ostéopathe vous propose donc une prise en charge pour réduire la déviation de l'hallux en valgus, grâce à deux ou trois séances permettant de traiter les tensions musculaires, de réduire les douleurs ressenties et de vous donner des conseils pour vous soulager au quotidien. De plus, l'analyse de votre posture permet d'évaluer l'impacte de l'hallux valgus et des autres capteurs perturbant votre posture globale comme les dents ou les yeux.